Logo

Bienvenue!

Devenez membres de mod4x4.com pour créer des liens avec les autres membres du site, former des groupes et gagner des badges.


Inscription

L'inscription est facile et rapide. Vous n'avez qu'à remplir les champs et votre inscription sera complété.

Mot de passe oublié?

Un nouveau mot de passe vous sera envoyé par courriel.

Connexion de membres

logo MOD 4X4

Première étape marathon pour les gazelles !

ETAPE 4 (dimanche 24 et lundi 25 mars)

TISSERDIMINE / IHANDAR – kilométrage idéal 310 km – temps estimé 20h30

Étape marathon

Une étape marathon, c’est 2 jours en totale autonomie, puis de 300 km de hors-pistes, pas d’assistance mécanique le soir, un bivouac improvisé sous les étoiles.

Le premier jour, les difficultés sont contrastées. Un début d’étape roulant sans réelles difficultés. Ensuite des caps qui vont se faufiler entre de très grands reliefs où l’erreur de vallée pourra coûter très cher. Pour les plus rapides enfin, ce sera la traversée de l’oued Rhéris. Un lieu ou bien des équipages se sont retrouvés en difficulté lors des années précédentes.

Quoiqu’il en soit le soir ce sera pour tout le monde une nuit sous la voûte céleste du Maroc. Vous n’imaginez même pas qu’il soit possible de distinguer autant d’étoiles dans le ciel. Cette nuit se fera une visite culinaire des différentes régions, chaque équipage ayant pour habitude de ramener un petit quelque chose de chez soi … foie gras et champagne n’auront que rarement été appréciés dans un site aussi grandiose.

Pour ce premier jour, Il est donc grand temps de plonger les concurrentes dans cet univers si beau et si doux, chargé d’appréhension pour les novices mais de plaisir pour les « Gazelles des sables » : l’univers des dunes ! Cependant les niveaux sont disparates ! Et même si le franchissement et particulièrement le sable, fait partie du rallye, chaque équipage doit pouvoir s’engager dans cette étape.

Au lendemain, navigation et bonne lecture de carte reprennent leurs droits. Les vallées sont vastes et les distances entre les CP vont s’allonger. Il va falloir une extrême attention de la navigante, les repères ne sont pas légions et il va falloir ne pas les perdre de vue. Par contre au niveau de la conduite, peu de difficultés … Tout du moins il conviendra de ne pas s’assoupir tout de même.

Le retour au bivouac devrait être une bénédiction pour beaucoup. Les voitures pourront rejoindre leur atelier mécanique respectif pour se refaire une santé pendant que les équipages passeront par la tente restaurant pour se raconter les péripéties de ces deux jours autour d’un bon thé à la menthe.

Le temps s’accélère et le classement devrait prendre forme à l’arrivée de ce premier marathon. Il serait sans doute présomptueux de dire que le podium est déjà figé, par contre il serait prudent de penser qu’il peut se perdre lors des trois dernières journées à venir.

Team 23

Dimanche matin, 4h15, un vrombissement bien particulier retentit et ensuite, s’enchaine un tonnerre d’applaudissement! On ne peut s’empêcher de sourire et de pousser un soupir de soulagement. Le Sirocco a repris vie! Même Dominique Serra ne peut s’empêcher de propager la bonne nouvelle au briefing du matin, et les hourras se font entendre! On ne peut passer sous silence, ses accros de la  mécanique qui ont travaillé sans relâche, depuis plus de 36heures, car ils y croient, tout simplement. Le problème, en résumé, est que du sable s’est infiltré dans les pistons et le moteur. Alors, une vidange complète du moteur et un nettoyage des filtres, pistons et autres composantes s’est avérés nécessaire. De plus, un mélange spécial d’huile à moteur a été concocté pour le prototype, et pour remédier au problème, nos gazelles vont devoir faire fonctionner le moteur pendant 10 minutes à tous les 90 minutes, jusqu’à la fin du rallye, pour garder les joints du moteur dilatés, appliquant ainsi le principe de dilatation thermique.

Elles prennent le départ, et se dirigent tout droit vers le 1er CP, avec une navigation parfaite. Alors, en chemin vers le 2e CP, le tuyau menant l’huile au moteur explose et une marée d’huile se répand partout. Véronique n’étant pas sûre de la procédure de réparation, fait l’appel d’assistance mécanique, pour finalement, le réparer elle-même! Elles sont tout simplement incroyables! Elles gardent le sourire malgré l’extrême fatigue et leur détermination est à toute épreuve. Elles ont passé la nuit au 5e CP, dans un bivouac improvisé avec d’autres gazelles et des membres de l’organisation. Au matin, une crevaison les attendait. Un baume anti-crevaison a été appliqué, les filtres à air nettoyés, et les voilà repartit. Elles se sont mis en quête du 6e CP, ont tourné un peu en rond, et le moteur s’est arrêté. Elles ont mis à profit les conseils des mécanos et la voiture est repartie. Préférant jouer la carte de la sécurité, elles sont retournées au bivouac, pour  se reposer. Bonne nuit les filles, vous l’avez bien mérité!

Team 24

Une fois de plus,  notre tandem mère-fille fait honneur! Rencontrées au 2e CP, elles avaient le vent dans les voiles. La navigation précise, la conduite parfaite, a fait en sorte qu’elles ont pointé leurs 5 balises. Marie-Michelle précise même qu’elle est devenue une professionnelle du comptage de montagne! Elles ont rencontré 2 autres équipages de gazelles et ont décidé de pousser jusqu’à la balise 6, ensemble. Elles se sont engagées dans un oued très étroit et ont eu beaucoup de difficulté à s’en sortir, car elles se sont enlisées tous ensemble, à tour de rôle et se sont aidées mutuellement à se sortir du pétrin. Elles ont passé la nuit près de l’oued, et ont célébré leur premier marathon, sous un beau ciel étoilé. Au lever, elles sont reparties et sont rester dans le sable. À 9h15, elles pointaient le 6e CP, ce qui est excellent comme résultat. Elles ont pris le temps d’aider un gros camion qui bloquait le chemin et ont poursuivi leur route. Entre les balises 7 et 8, une erreur de calcul s’est produite et elles ont totalement perdu leur repère. Marie-Michelle était très fâchée contre elle-même, alors que Carole tentait d’encourager sa fille et ont fait au moins 10 km en surplus avant de trouver la 8e balise. À ce moment, la journée était bien avancée et ont décidé de rentrer au bivouac.

Team 102

L’équipage composé de Lysanne et Mireille ont bien commencé le rallye avec une première balise rapidement trouvée. Cependant, la deuxième a nécessité 4h00 de recherche, sans finalement la trouver. Elles ont passé à la 3e, qu’elles ont trouvé et ont ensuite décidé de se diriger vers la 4e pour y passer la nuit. Elles sont malheureusement entrées dans un oued très étroit et profond, où elles ont eu beaucoup de difficulté à s’en sortir, car il faisait déjà nuit. Alors qu’elles s’apprêtaient à établir un campement, un marocain s’est présenté et leur a offert le gîte dans une petite auberge non loin, ce qui leur a permis de passer une très bonne nuit. Elles ont repris la route très tôt le matin pour atteindre la 5e et 6e balise avant de revenir vers le bivouac.

Team 103                                                                                                          

L’équipage composée de Bianca et Valérie ont connu un bon début de marathon. Elles ont été aperçues à la 5e balise par d’autres gazelles québécoises et tout se déroulait bien pour elles. Au moment d’écrire ses lignes, elles ne sont toujours pas rentrées au bivouac, et vont passer la nuit dans le désert. Elles seront surveillées par un membre de l’organisation pour assurer leur sécurité.

Team 106

L’équipage composée de Julie et Isabelle ont connu un bon départ, une première balise trouvée rapidement, mais ont tourné en rond pendant environ 2 heures de temps avant de l’atteindre. Julie relate que la conduite était très difficile pendant le marathon, car la région ciblée était composée de sols rocailleux, où s’alternaient des montagnes, des plateaux, du sable, des crevasses et la vitesse impossible. Elles ont atteint le CP4 5 minutes avant sa fermeture. Après une bonne nuit passée dans le désert sous un ciel étoilé avec d’autres équipages, nos 2 gazelles sont reparties vers la balise numéro 5. Par la suite, elles se sont enlisées dans le sable. Julie était un peu découragée, mais avec le support d’Isabelle, elles s’en sorties toutes seules comme des championnes. Après la 6e balise, elles ont rebroussé chemin vers le bivouac, car la fatigue et l’extrême chaleur que le Maroc connaît présentement est difficile à supporter. Elles concluent que cela a été une bonne journée malgré tout, et sont fières de leur performance. Nous aussi, nous sommes très fières de vous deux, vous faites une très bonne équipe!

Team 172

L’équipage composée de Mélanie et Chantal ont connu une excellente première journée! Elles ont trouvé facilement leurs 4 premières balises, et grâce à une équipe de gazelle, elles ont trouvé la 5e in extremis, car elles s’en allaient directement dans la direction opposée. Elles ont passé la nuit dans un bivouac improvisé avec des équipages français, sous un beau ciel étoilé, et un coucher du soleil à couper le souffle que Chantal a immortalisé sur photo. Le lendemain, elles ont pris le mauvais chemin, et se sont perdus littéralement. Chantal a eu beaucoup de difficultés avec la navigation ce jour contrairement à hier où le repérage était facile. De même que la conduite était très difficile, car on alternait entre des sols rocailleux, du sable, des plateaux, des crevasses, des montagnes, bref, une conduite des plus exigeantes tant au niveau de l’adaptation, que l’habileté. Mélanie était très démoralisée aujourd’hui car elles n’ont pas pu trouver les balises convoitées,  et heureusement que Chantal était là pour lui remonter le moral! Elles apprécient toujours le rallye, elles sont heureuses d’être ici, et pensent déjà à une prochaine participation. Chantal a bien l’intention de demander conseils demain à des organisateurs sur les rudiments de la navigation, pour bien poursuivre et se rendre jusqu’au bout du rallye. Alors, bonne chance les filles et à demain!

Team 179

L’équipage composé de Véronique et Christiane a connu un bon début de marathon. Elles ont trouvé leurs 3 premières balises, et se sont dirigées ensuite vers le 4e CP, et ont tourné en rond autour, pour finalement dormir à un CP avec d’autres gazelles. C’était une nuit parfaite, un beau ciel étoilé, où se côtoie le calme et le silence, à part quelques ronflements, qu’elles ont pu se reposer. Ce n’est que le lendemain qu’elles ont réalisé qu’elles étaient à la bonne balise! Elles ont manqué la balise 5, puisqu’elles ne sont pas arrivées à temps avant sa fermeture prévue à 10h00. Sur ce, elles ont rebroussé chemin vers le bivouac, un trajet qui leur a pris 4h00, vu la grande distance à parcourir. Elles étaient un peu déçues de leur journée, mais sont conscientes que sur ce rallye, il y a des hauts et des bas, et qu’elles donnent le mieux d’elles-mêmes pour vivre pleinement ce défi.

Team 183

L’équipage composée de Lise et Madone ont connu une très belle journée avec 4 balises de trouvées. Elles ont fait une crevaison qui a nécessité au moins 2 heures pour le changer. Après une belle nuit passée sous un ciel bien étoilé, elles ont tenté d’atteindre la 5e balise, mais pas à temps puisqu’elle fermait à 10h00 ce matin. Elles ont pris le chemin du retour pour le bivouac, qui était situé à une très longue distance pour bien se reposer. La chaude température que connait le Maroc présentement est harassante pour nos gazelles, et difficile à supporter. Alors, bon repos et à demain!

Profile photo of Isabelle

Auteur:

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Laissez un commentaire





Image CAPTCHA
*