Logo

Bienvenue!

Devenez membres de mod4x4.com pour créer des liens avec les autres membres du site, former des groupes et gagner des badges.


Inscription

L'inscription est facile et rapide. Vous n'avez qu'à remplir les champs et votre inscription sera complété.

Mot de passe oublié?

Un nouveau mot de passe vous sera envoyé par courriel.

Connexion de membres

logo MOD 4X4

Les Gazelles- étape 5

ETAPE 5 (mardi 26 mars)

IHANDAR / OULAD DRISS – kilométrage idéal 200 km – temps estimé 10h45

Etape en ligne

Avant dernière ligne droite. Pas de difficulté majeure pour la navigation ou la conduite, histoire de reposer les compétitrices et leur monture. Mais un détail à ne pas négliger, la distance et le temps qui seront sûrement la problématique du jour. En effet si les espaces sont ouverts, le moindre problème mécanique ou d’ensablement pourrait coûter cher.

Mais si tout se passe bien, alors c’est du pur bonheur. Un tapis feutré sous les roues, des reliefs marqués et reconnaissables sur la carte et l’Oued Hassi Bou Haïara qui ne devrait être qu’une formalité car la conduite est sans nul doute maintenant plus précise et aiguisée.

La seule stratégie du jour : tirer le plus droit possible et gagner les petits kilomètres si précieux.

Les paysages seront lunaires et désertiques (mais vraiment) sur la fin de journée. Au sable rose succèdera un univers de cailloux, puis un cratère improbable et enfin une palmeraie sans fin. Le but final, le bivouac pour se préparer à l’étape finale.

Team 23

En ce qui concerne Kassandra et Véronique, leur histoire est aussi incroyable que rocambolesque! Dès le départ, elles avaient oublié leur sac à dos au bivouac. Bon, elles en ont déduit que l’organisation s’en occuperait. Ensuite, un premier bris mécanique mineur les a forcés à s’arrêter. Une fois la réparation faite, un deuxième bris survient, soit un bout de transmission qui cède où elles ont dû procéder à une nouvelle réparation, qui a nécessité une heure de plus de leur temps, si bien que, elles ont perdu environ 1h30 en tout. En route vers la 2e balise, elles avaient un excellent cap, mais une erreur d’inattention a fait en sorte que, elles sont passées à moins de 200 mètres de la balise, et ce sont littéralement perdues. Elles se sont rendues jusqu’à un village, ont demandé leur chemin et ont repris la route. Elles sont arrivées 5 minutes après la fermeture de la balise. Elles ont donc décidé de rentrer directement au bivouac, et ont même dû changer de conducteur durant la dernière heure, car Kassandra était trop fatiguée pour poursuivre. En ce qui concerne le véhicule, une modification a été apporté aux filtres à air, où s’était infiltré le sable, et ont été déplacé beaucoup plus haut, ce qui fait en sorte que le véhicule est mieux adapté aux dunes de sable, prévu pour le marathon de demain. Elles ont bien l’intention de donner leur maximum, et finir l’aventure en beauté.

Team 24

Aujourd’hui, la difficulté résidait une fois de plus, sur la longue distance à parcourir, des régions rocailleuses et des routes accidentées, bordées de falaises escarpées, rendant la conduite exigeante. Nul ne doute que, avec l’expérience que Carole a acquise au rallye comme dans sa vie, c’était sommes toutes, un défi facile à relever pour elle. Elles se sont dirigées en ligne droite, se repérant facilement dans ce décor, économisant les kilomètres très précieux pour le classement, pour pointer leurs7 balises. Le seul petit accro de la journée, le véhicule s’est assis sur une roche en passant par-dessus. Heureusement, la présence de sable sous la roche a permis de sortir le véhicule de sa fâcheuse position, et repartir à nouveau. Marie-Michelle souligne la fiabilité du véhicule et sa robustesse, qui fait en sorte que les obstacles sont peu nombreux devant elles. Cependant, l’épuisement se fait sentir et ce soir, la seule chose qu’elles demandent, c’est dormir! Je vous souhaite alors une très bonne nuit et à demain pour la dernière étape, le marathon!

Team 103

Rappelons-nous que hier soir, Bianca et Valérie ne sont pas rentrées du marathon, alors en voici un résumé. Tout a très bien commencé la première journée avec 5 balises trouvées avec facilité, si bien qu’elles ont voulu prendre de l’avance pour la 6e. Le lendemain, la 6e et 7e n’ont été qu’une formalité, mais ont fait face ensuite à l’herbe à chameau, si bien qu’elles sont restées prises et qu’elles ont fait appel à l’assistance mécanique. Sur la route vers le 8e, elles ont fait une crevaison à la nuit tombée et ont décidé de rester à coucher dans le désert.

Au retour ce matin au bivouac, elles ont les préparatifs d’usage du véhicule et sont reparties vers 10h00. Elles ont trouvé la balise 1et 2, ont beaucoup cherché la 3e, mais la fatigue et le stress engendré par le retard et la longue distance à parcourir, elles n’avaient aucunement l’intention de coucher à nouveau, dans le désert. Elles ont donc décidé de prendre le chemin pour le bivouac, pour pouvoir profiter d’une bonne douche et d’un repos bien mérité. Demain, la dernière étape est un marathon et elles sont bien décidées à donner le meilleur d’elles-mêmes. Elles sont un peu déçues face au classement,  mais ont bien l’intention de s’amuser une dernière fois dans les dunes!

Team 106 et 179

Elles ont été rencontrées sur le parcours et tout allait bien. Au moment d’écrire ces lignes, elles ne sont toujours pas rentrées au bivouac. Après vérification avec le CP, elles ont décidé de dormir dans le désert. Alors, bonne nuit les filles et à demain pour le marathon!

Team 172

L’équipage composé de Mélanie et Chantal ont eu une rude journée. Après avoir trouvé les 2 premières balises, elles se sont littéralement perdues! Nous les avons rencontrées à quelques reprises sur le chemin, elles étaient toujours joyeuses, mais un peu découragé d’avoir perdu leur repère. Elles s’interrogent beaucoup sur le concept de la navigation et de leurs lacunes, mais ont bien l’intention de donner le meilleur d’elles-mêmes pour la dernière étape. Mélanie a eu un petit moment de panique le long du cratère, car elle a facilement le vertige, heureusement que Chantal était là pour l’encourager et elles ont trouvé la balise 5,6 et 7 sur le chemin du retour. Elles ont fins prêtes pour la dernière étape de demain qui est le marathon.

Team 183

Pour Lise et Madone, la journée a bien débuté avec les 3 premières balises, mais comme l’après-midi s’avançait, elles ont décidé de rentrer au bivouac, d’autant plus qu’il leur restait une grande distance à parcourir. Madone ayant facilement le vertige,  le cratère lui a causé bien des soucis. Cependant, sa force de caractère et sa détermination lui ont permis de traverser ce passage, et elles ont même pointé les 5,6 et 7 e balises, qui ne compteront malheureusement pas au classement. Elles sont très fières de leur performance, la meilleure jusqu’à maintenant et sont prêtes pour la dernière étape qui est le marathon

Team 175

Sophie et Andrée ont été rencontrées au 5e CP, et elles avaient le vent dans les voiles. Sophie m’avoue que depuis les 3 derniers jours, elles se sentent beaucoup mieux avec la navigation, ce qui facilite leur tâche et diminue beaucoup le stress. Petite anecdote du jour, leur véhicule s’est assis sur de l’herbe à chameau et une roue se retrouvait en suspension dans les airs. Alors, elles ont eu l’idée totalement farfelu mais néanmoins efficace, d’utiliser leur boîte de ration de l’armée française pour soulever les plaques de désensablage, pour ainsi offrir un appui à la roue et se sortir de ce mauvais pas! Alors, nos 2 gazelles ont vraiment fait preuve d’imagination et elles ont pu ainsi compléter leur parcours avec 7 balises en poche! Elles ont bien apprécié le paysage et sont rentrées tôt au bivouac. Bravo les filles!

Profile photo of Isabelle

Auteur:

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Laissez un commentaire





Image CAPTCHA
*