Logo

Bienvenue!

Devenez membres de mod4x4.com pour créer des liens avec les autres membres du site, former des groupes et gagner des badges.


Inscription

L'inscription est facile et rapide. Vous n'avez qu'à remplir les champs et votre inscription sera complété.

Mot de passe oublié?

Un nouveau mot de passe vous sera envoyé par courriel.

Connexion de membres

logo MOD 4X4

J’aime les p’tits vieux!

old_man

Texte de Simon Dicaire, chroniqueur MOD4x4.com

Oui, je me dois de me confesser… j’aime les p’tits vieux…les vieux camions bien entendu! Je ne veux pas que ça porte à confusion! Me semble que dans le temps, ils faisaient ça simple…pas de miroir électrique, pas de système qui freine pour toi en descente abrupte, pas d’anti-patinage… SIMPLE!!!  L’autre caractéristique qui m’étonne le plus…des p’tits vieux… y’étaient SOLIDES pas rien qu’à peu près!! Aujourd’hui, tu achètes un JKU…et avant de faire de la trail tu dois quasiment renforcir la moitié du véhicule… CALVAIRE!  ÇA VAUT 40 000$ Est-ce que c’est moi qui a pas compris? Un YJ se vendait 9950$ en 89…. pis c’était quand même solide… tu pouvais encore passer la « hose » dedans ( ou presque). Aujourd’hui, les véhicules viennent encore avec les  »drain plug » mais c’est plus pour le style qu’autre chose.

Donc, avec tout ça, j’ai décidé de comparer deux sortes de véhicules pour voir les pours et les contres. Donc, on va commencer avec un classique, un CJ7 vs un JK.

 

1486787_271353823014483_1927536198_n VS 1385660_10201615132996678_395235521_n

  1. CJ7:  6 choix de moteurs, 9 choix de transmissions. 6 modèles de différentiels, 3 modèles de tranfer case , suspension à lame, facilement modifiable, moteur à carburateur, cap distributeur, lavable à la hose, un roll bar simple donc pas trop de protection, toit mou qui tient avec des snaps, pas trop large malgré le fait qu’ils faisaient des widetracks. Dépendamment des années, l’assemblage mécanique était différent mais l’esthétique restait la même. On voyait souvent des modifications comme des 350, 351 windsors ou des 360 AMC, faciles à swaper et économiques. Les pièces de wagoneer, Grand wagonner et d’International Scout se retrouvaient très souvent sur les CJ aussi et en faisait des véhicules pas trop cher a monter! Véhicule entièrement décapotable avec pare-brise rabattable. Très bonne capacité hors route, mais limités un peu par la suspension à lames. Aujourd’hui, en trouver un en bon état devient de plus en plus difficile, mais c’est un excellent choix pour les passionnés de la restauration à cause de la disponibilité des pièces OEM encore sur le marché.
  2. JK : 1 choix de moteur (un peu contesté). Plusieurs aimeraient un 2e choix dont diésel, 2 types de transmissions (automatique ou manuelle) choix de différentiels en option (dana44), véhicule plus large et plus spacieux, suspension à coil (donc beaucoup plus confortable), mais un peu plus d’ouvrage à modifier (sway bar, bras avant/arrière). Par contre, le véhicule est bourré d’électronique. OUI, les diagnostiques sont (parfois) plus rapides à faire, mais le tout est plus capricieux et n’aime pas trop l’eau. En contrepartie, avec un système électronique, ça consomme moins d’essence. Système de toit mou beaucoup plus convivial que le CJ et plus rapide à mettre/enlever. Plus d’équipement d’origine. Véhicule entièrement décapotable, mais le pare-brise ne se rabat plus. Dû à sa popularité, c’est aussi un véhicule dont les pièces abondent dans l’«aftermarket». D’ailleurs, les prix d’un JKU a chuté considérablement par rapport au prix d’achat et c’est très facile a trouver dans l’usagé. Directement à la sortie de l’usine, les capacités hors routes sont quand même intéressantes et peuvent devenir excellentes tout dépendamment de votre budget. Un jeep avec une suspension à coil, est plus dispendieux à surélever et modifier à cause des bras de contrôle et des barres antiroulis. Donc, excellent véhicule, pas dur à trouver dans l’usagé et fiable.

Seconde comparaison de p’tits vieux… le Toyota Fj. Compte tenu de la diversité des FJ ayant été produits on va rester dans les mêmes années que la précédente comparaison. Donc BJ42 VS FJ Cruiser

toyota-land-cruiser-fj40-05 VS Toyota_FJ_Cruiser_Tuning_5183

1 Le BJ42 fut un véhicule très populaire dans son jeune temps! Le BJ fut fabriqué avec 11 choix de moteurs (seulement 2 à l’essence). En 1980 venait même avec un moteur Mercedes diésel!  Il y avait 2 choix de transmissions possible, suspension à lames, 4 roues motrices, il se voyait un concurrent direct du CJ à l’époque! Par contre, les BJ avaient les sièges arrières rabattables, ce qui laissait plus de place pour le cargo. Autre fait intéressant, l’option treuil était de compagnie et celui-ci était hydraulique, mené par le PTO de la transmission. Plus tard, celui-ci fut changé par un treuil électrique. Ce véhicule est entièrement décapotable, muni de portes qui s’enlevent, toit mou, facilement modifiable, mais les pièces deviennent plus rares. De nos jours, on va en croiser aussi avec des moteurs Ford (351) ou Chevrolet  car les pièces sont plus faciles à trouver. Idem dans l’«aftermaket»: ça se trouve, mais ce n’est pas aussi commun que des pièces de Jeep!  Très bonnes capacités hors route, mais limité un peu par la suspension à lame!

Le FJ Cruiser, lui,  fut le  » remplacent moderne » du Fj40 et du BJ 42. On constate immédiatement le look différent et le rappel de ses origines par la grille avant!  Disponible seulement avec le V6, 2×4 ou 4×4 (AWD) manuel ou automatique et un seul choix de différentiel. La suspension est indépendante en avant avec essieux  à cardans, donc, un peu plus compliqué à surélever qu’un différentiel plein comme son prédécesseur. Le FJ Cruiser n’est aucunement décapotable, mais vient avec l’air climatisée (faible consolation!). C’est quand même un véhicule avec de surprenantes capacités hors route pour son gabarit, mais mécaniquement tellement différent de son ancêtre. Est-ce que ça a dénaturé le FJ ? Les amateurs ont répondu assez vite car ce modèle fut seulement produit de 2006 à 2012. Le succès ne fut pas celui espéré par Toyota et les ventes ont diminué d’année en année.

Donc, ce que l’on peut retenir de ce match comparatif est que certains modèles ont très bien vieilli et on su garder une partie de leurs racines et d’autres ne sont que de cousins éloignés. Ce que j’aime des p’tits vieux. C’est qu’ils se modifient sans trop de misère et sans trop de budget. Si ça part pas…soit il y a pas de feu, soit il y a pas de gaz! Pas de quantité infinie de « sensors » à vérifier ou changer, pas de patentes d’ESP ou d’ABS ou d’EPP ou de toutes ces cochonneries à 3 lettres… mais ça, c’est moi. Remercions nos ancêtres qui ont inspirent encore les designers d’aujourd’hui! Mais j’aime donc plus les p’tits vieux ;)

VIVRE HORS ROUTE… PENSER HORS NORMES… MOD4X4.COM

Profile photo of Simon Dicaire

Auteur:

2 Commentaires

  1. Pierre Luc Fournier dit :

    (Petites) précision sur les BJ42. Vous devriez plutôt parler de Land Cruiser série 40 si vous spécifier qu’il y a eu 11 choix de moteur dont deux à essence. Le préfixe BJ signifie qu’il est équipé d’un moteur diesel 4 cylindres (FJ 6 cylindres à gaz et HJ 6 cylindres diesel). Les moteurs Mercedes n’ont jamais été installés par Toyota mais par un fabriquant sous licence au Brésil) après que la série 40 ait été retiré du catalogue de Toyota.

    Les treuils de compagnie était bel et bien sur le PTO mais n’étaient pas hydraulique. Ils s’agissait de treuil entièrement mécanique (le PTO ne faisait pas tourner une pompe hydraulique mais un drive shaft relié au worm drive du treuil).

    La comparaison avec le FJ Cruiser est un peu boiteuse. Le FJ Cruiser n’est pas le remplaçant de la série 40 mais plutôt un hommage à l’image. La série 40 a été remplacer en 1985 par la série 70 qui est toujours en production. Le remplaçant actuel d’un BJ42 est le HZJ71. Malheureusement, il n’est pas commercialisé en Amérique du Nord. De la série 70, seuls les BJ70 ont été vendues au Canada au milieu des années 80. Quelques série 70 sont toujours vendu ici mais pour usage hors-route seulement. Il y a un vendeur à Rouyn-Noranda.

    Mais bon, je n’en veux pas au chroniqueur pour ces petits détails, les modèles de camions Toyota sont un cauchemar à suivre…

  2. Profile photo of Simon Dicaire Simon Dicaire dit :

    Wow merci de la spécification! J’avoue que les modeles de toyota sont tres dure à suivre! J’ai fait plusieur recherche et c’est toujours des bribes d’information…jamais rien de complet
    !

    c’est aussi amusant de voir que je ne suis pas le seul qui aime les ptit vieux ;)

Laissez un commentaire





Image CAPTCHA
*