Logo

Bienvenue!

Devenez membres de mod4x4.com pour créer des liens avec les autres membres du site, former des groupes et gagner des badges.


Inscription

L'inscription est facile et rapide. Vous n'avez qu'à remplir les champs et votre inscription sera complété.

Mot de passe oublié?

Un nouveau mot de passe vous sera envoyé par courriel.

Connexion de membres

logo MOD 4X4

Aurait-on pu sauver une vie?

Texte de Mélanie Meunier, chroniqueur MOD4x4.com

fondation-des-maladies-du-coeur

Et si le bris mécanique était une vie?

Depuis fort longtemps, je suis une amatrice de 4×4! Chaque excursion amène son lot de problèmes, allant d’un pneu crevé jusqu’à un problème avec le différentiel. Heureusement, tout le monde trouve toujours une solution. Je suis toujours très impressionnée de voir comment on peut s’y prendre pour sortir un 4×4 d’une fâcheuse position.  Mais tout cela n’est que matériel. On ose donc se questionner : si, une seule fois, ce serait la vie de quelqu’un qui était en jeu, saurions-nous comment bien réagir?

Par une belle journée ensoleillée, tout mon club s’est réuni autour d’un déjeuner au restaurant en ce début de saison de hors route.  Parle, parle, jase, jase, après le déjeuner, tout le monde s’est mit d’accord pour aller profiter de la belle température de ce début de saison pour aller se salir un peu! Ce jour-là, j’étais particulièrement contente puisque mon oncle nous accompagnait, pour la toute première fois depuis qu’il s’est procuré son 4×4. Nous nous sommes donc dirigé vers une trail pas très loin du restaurant. Je ne sais pas si c’était à cause de l’énervement, mais mon déjeuner ne passait tout simplement pas. J’ai donc décidé de rentrer chez moi pour m’étendre un peu, mais mon oncle a quand même suivi le reste du club avec son 4×4.

Pendant que je somnolais, quelques heures après mon retour à la maison, un ami de mon club m’appelle.  Visiblement, la belle journée ne s’était pas passée comme prévu; sa voix était enterrée par la sirène d’une ambulance. En panique, mon ami m’informe que mon oncle venait de décéder, tout en tentant de m’expliquer ce qui s’était passé. Personne ne s’attend à recevoir ce genre de nouvelles, encore moins d’avoir à l’annoncer. J’ai donc immédiatement appelé ma tante, toujours en panique, afin de lui annoncer que mon oncle était décédé durant l’excursion et qu’elle devait aller à l’hôpital avec les enfants.

Une de mes amies était avec le groupe ce jour-là, avec ses deux enfants de 5 et 13 ans.  Elle m’a expliqué l’accident dans les moindres détails.  Même si cela s’est passé il y a plus de 5 ans, elle s’en rappelle comme si c’était hier.  “Je me rappelle que je faisais signe à ton oncle qu’il pouvait avancer pour passer le trou et venir nous rejoindre.  Mais après un instant je me suis aperçu qu’il n’avançait pas.  J’ai donc décidé d’approcher de son camion pour voir pourquoi.  Je me rappelle encore qu’un épisode des Simpson jouait à tue-tête dans le camion et ton oncle semblait dormir paisiblement.”  Elle a fait signe aux autres membres de venir constater ce qu’elle voyait.  “Sur le coup, on ne comprenait pas, on se posait la question : comment fait-il pour dormir avec tout ce bruit et surtout en plein milieu d’une trail!” Comme de fait, tout le monde s’est imaginé divers scénarios.  Soufrait-il de Narcolepsie? (la narcolepsie est un trouble du sommeil qui se traduit par une hyper somnolence diurne et des attaques de sommeil brutales qui peuvent s’avérer très handicapantes, voire même dangereuses au quotidien). “Il semblait même ronfler!”  Sur le coup, on croit que c’est banal, mais on est bien loin de se douter que cela peut être très grave.  C’est en regardant d’un peu plus près qu’on s’est aperçu qu’il avait un peu de bave sur le bord des lèvres.  À ce moment précis, tout le monde a allumé. Ils ont tant bien que mal sorti mon oncle de sa fâcheuse position pour l’amener dans un autre camion où ils pouvaient l’étendre.   Pendant ce temps, d’autres membres se sont occupé des enfants pour tenter de les tenir loin de cette scène un peu chaotique.  En quelques minutes seulement, quelqu’un était dans le camion avec mon oncle pour lui donner un massage cardiaque en attendant l’ambulance.

Comment mieux se préparer à l’imprévisible

Cette journée-là, plusieurs personnes sont restées marquées à vie de cet évènement.  Les ambulanciers ont dit aux gens présents qu’ils ont fait tout ce qu’ils devaient et qu’ils n’auraient pas pu rien faire de plus : tout avait été bien fait, et rapidement.  Malgré ça, on ne peut s’empêcher de se questionner : ai-je réagi correctement?  Est-ce que cela pourrait se reproduire?  Avons-nous été assez rapides? Est-ce que j’aurais pu faire une différence?

Le club a bien sûr pris le temps de faire le point sur cet évènement. À la suggestion des ambulanciers, nous nous sommes rencontrés afin de parler de ce qui s’était passé. Les ambulanciers, qui étaient présents lors de cette rencontre, ont fait un travail remarquable de bien encadrer les gens qui étaient sur place, ce jour-là. L’idée de s’inscrire à cours de RCR a rapidement fait surface mais, à la recommandation des ambulanciers, nous devions attendre au moins 6 mois. Ce délai était jugé nécessaire afin de laisser passer cet événement, pour se concentrer sur le contenu du cours lui-même plutôt que de tenter de faire des parallèles avec ce qui s’était passé.

Mon amie a quand même décidé de suivre des cours de RCR de sa propre initiative. Elle m’explique qu’elle est beaucoup plus attentive au moindre détail à présent quand un évènement se passe autour d’elle.  Si elle voit quelqu’un qui semble en détresse, elle prend le temps d’analyser comment elle peut aider. Elle me dit comment ce cours lui a donné confiance, mais surtout qu’elle sait maintenant comment reconnaitre les symptômes associés à un accident qui pourrait se produire.  “Tu réagis plus vite, tu allumes et associes plus vite ce qui se passe.  Dans quelque situation que ce soit, je sais que dorénavant, je n’aurai pas le réflexe de m’arrêter pour penser.  Quand tu as vécu une expérience comme ça, tu as les sens plus éveillés.  L’action vient tout de suite.”

J’ai aussi pris le temps de lui demander comment cet évènement avait affecté ces enfants, et si cela avait changé quelque chose dans leur comportement.  Le plus jeune ne se rappelle pas du tout ce cet évènement. Par contre, le plus vieux même après toutes ces années, dit s’en rappeler très bien. Mon oncle a été la première (et la seule) personne qu’il a vu mourir.  Il est convaincu qu’il est désormais plus attentif au comportement des gens autour de lui.

Je crois qu’il est normal de se poser ces questions. Je crois aussi que l’on peut être plus prévoyant : personne n’est à l’abri des accidents. On pense souvent que cela n’arrive qu’aux autres.  Que ce soit pour n’importe quel individu, un cours de RCR devrait être impératif, quelle que soit l’activité que l’on pratique.

Ce genre d’évènement nous remet beaucoup en question. Pour moi il était important de parler de cet évènement et de sensibiliser les clubs et chacun de ses membres à toujours savoir quoi faire en cas d’accident.

Posons-nous quelques questions avant de partie en hors route. Sait-on ce qu’on doit faire en cas de blessure ou d’accident? Avons-nous un cellulaire pour appeler rapidement des secours si une urgence se produit? Avons-nous une trousse de premiers soins à portée de main?

Voici un lien sur le site des Fondations du Coeur, qui donne des formations de RCR tout près de chez vous http://rcr-fmc.ca/formations-en-rcr/suivre-un-cours-rcr/

Et si c’était votre vie qui était entre les mains de votre entourage?

VIVRE HORS ROUTE… PENSER HORS NORMES… MOD4X4.COM

Profile photo of MOD4x4.com

Auteur:

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Laissez un commentaire





Image CAPTCHA
*