Logo

Bienvenue!

Devenez membres de mod4x4.com pour créer des liens avec les autres membres du site, former des groupes et gagner des badges.


Inscription

L'inscription est facile et rapide. Vous n'avez qu'à remplir les champs et votre inscription sera complété.

Mot de passe oublié?

Un nouveau mot de passe vous sera envoyé par courriel.

Connexion de membres

logo MOD 4X4

Article soudure no:1

Bonjour chers lecteurs. Mon nom est Michael, je suis un admin pour Soudure Québec et je suis un soudeur assembleur. J’ai aussi ma propre petite entreprise. Grâce à un partenariat avec MOD4x4, je vais écrire des articles pour vous aider à comprendre la soudure et les machines à souder.

Pour mon premier article, je vais commencer avec les types de soudeuses et leurs fonctionnements.

Le modèle le plus commun et qui se trouve partout,  est la soudeuse à la baguette (SMAW).

thunderbolt-xl-225-ac

Ce type de soudeuse est la base de la soudure et est en utilisation depuis très longtemps. Il y a deux types de soudeuse à baguette courant AC (courant alternatif)  et courant DC (courant continue). Commençons par la moins chère et la plus utilisée par les débutants, la soudeuse AC.  La AC n’a pas de câble positif (+) ou négatif (-) car le courant passe du + au – comme une vague constante variant entre les deux. La soudeuse DC a un câble + (ground) et un câble –  nommer «work».  Le but de ces deux câbles est de créer un court-circuit qui créera une fusion entre les pièces et la baguette (ex. un câble à booster qui se touche par les deux bouts).  Le câble   (-) est la pince qui va être installée sur la pièce à souder  et le work (+)  va avoir la baguette qui va fondre et fusionner  les pièces de métal ensemble. Le + va avoir 66% de la chaleur (ampérage)  et le –  est à 33%. La soudeuse DC a une meilleure pénétration de soudure que la soudeuse AC.  Chaque soudure à des spécifications particulières et utilise des baguettes bien précises pour les ampérages.  Vous pouvez aller chercher une application sur vos téléphones gratuitement. (Je vous propose comme App   MILLER WELD SETTING CALCULATOR) Chaque soudure nécessite un ampérage différent selon l’épaisseur et les matériaux utilisés.  Je vous expliquerai les baguettes, les différents types de fils et ses accessoires dans un article subséquent.

 

 

La prochaine soudeuse est le MIG ou semi-automatique(GMAW). Ce procédé comprend une roulette de fil et un gas protecteur.

Cette soudeuse a une roulette de fil à l’intérieur. Ce procédé consiste à avoir un ground (la pince) et un pistolet, quand on appui sur la gâchette le fil commence à sortir et le courant et gaz protecteur sort de la buse.  Ce procédé est plus rapide qu’à la baguette mais peut être plus dur à souder car il y a plus de facteurs à considérer: 1. Le voltage (chaleur) qui est à ajuster avec l’épaisseur du matériel qui sera soudé. 2. La vitesse de sortie du fil (wire feed speed) doit être ajustée en correspondance avec le voltage. 3. La vitesse d’avance de la soudure. 4. Le type de gaz protecteur utilisé.  Une fois que tous ces facteurs ont été ajustés en correspondance au matériel à souder, une belle soudure peut être faite. Avec un peu de pratique bien sûr.

 

Le dernier modèle de soudeuse de base est le TIG (GTAW)

thunderbolt-xl-225-ac

Celle-ci n’est pas pour tout le monde, car cette méthode de soudure consiste à avoir la torche avec un tungsten aiguisé dans une main et une baguette pour ajouter au bain de fusion dans l’autre (cette baguette n’est pas pareille à celle de la soudeuse à l’arc). Et pour finir une pédale qui règle l’ampérage. Ceci peut faire de très belle soudure mais a besoin de beaucoup d’heures de pratique. Ce procédé peut souder différents types de métaux et matériaux non ferreux.

 

 

Pour finir cet article,  voici ce que je recommande à la personne qui veut commencer à souder: Commencer par la soudeuse à baguette (SMAW) car elle et moins complexe et est la plus polyvalente qui soit. Dans mon prochain article, je vais expliquer les types de baguettes fil et baguettes d’appart.

Vous pouvez aller visiter ma page facebook à Michael Mobile Welding.

 

Michael

Profile photo of Dave Daneault

Auteur:

1 Commentaire

  1. Pierre Monfette dit :

    Bonjour Michael, félicitation pour ton site! Je suis soudeur et assembleur depuis un peu plus de 30 ans, superviseur en soudage et prof en soudage, assemblage et soudage haute-pression et je donne beaucoup de formation en entreprise, lecture de plan, qualification CWB, ASME et haute-pression et solution à tout les problèmes ou défauts de soudage. Dans ta présentation des procédés de soudage il manque quelques éléments et éléments techniques qui pourraient être vulgariser pour facilité la compréhension pour la plupart du monde ! Ex. Pour le procédé GMAW, le voltage sert à maintenir l’arc allumé et à contrôler la longueur de l’arc par le phénomène électrique d’autorégulation; la chaleur de l’arc est apportée par l’ampérage qui est contrôlée indirectement par la vitesse du fil. Salutations et félicitation pour ton travail !

Laissez un commentaire





Image CAPTCHA
*